DIX CONSEILS POUR DÉVELOPPER L’EMPATHIE

Barbie

Ten Tips for Developing Empathy

Encouragez l’enfant à jouer librement à la poupée et observez-le

Dans le jeu libre, les enfants ont tendance à parler. Encouragez ce comportement en leur proposant des poupées différentes et tendez l’oreille pour découvrir ce qui les intéresse, les inquiète ou leur déplaît.

Parlez des émotions

Développez le "vocabulaire des émotions" de votre enfant en les nommant : « Je crois que tu es en colère. » « Tu es sans doute frustré. » Posez des questions sur ce qu’il ressent : « Est-ce que tu es nerveux/inquiet/heureux ? » Parlez d'émotions avec votre enfant et autorisez-le à montrer ou exprimer ce qu’il ressent.

Élargissez ses horizons

Proposez à votre enfant une variété de poupées : couleurs de peau différentes, sexes différents ou encore avec des handicaps. Aidez votre enfant à voir ce qu’il a en commun avec les autres et non ce qui le différencie.

Créez des cartes des émotions

Imprimez des noms d’émotions de base comme « joie », « tristesse », « peur », « excitation » et « surprise » sur des fiches cartonnées pour en faire un jeu de cartes familial : chaque membre de la famille doit tirer au sort une carte et tenter de faire deviner l'émotion seulement par sa posture et l'expression de son visage, sans parler ou faire de bruit.

Utilisez la règle des « deux choses gentilles »

Essayez la règle des "deux choses gentilles" : « Dire ou faire chaque jour au moins deux choses gentilles. ». Discutez avec votre enfant des formes que peut prendre la gentillesse (ex. : prêter son jouet ou aider quelqu’un), attirez son attention sur un geste gentil lorsque vous en voyez un et reconnaissez les actes bienveillants de votre enfant.

Laissez votre enfant prendre soin des autres

Donnez lui des occasions, adaptées à son âge, de réconforter ou d’aider les autres, par exemple en nourrissant votre animal de compagnie ou en apportant des biscuits à un voisin. Les jeunes enfants peuvent aussi s’entraîner à prendre soin des autres avec les poupées.

Utilisez des noms

Encouragez les enfants à apporter leur aide en utilisant des noms, par exemple en leur demandant : « Tu veux bien être mon petit assistant ? ». Ils seront beaucoup plus enclins à aider que ceux à qui on demande de l’aide avec des verbes, comme : « Tu veux bien m’aider ? ». Si vous voulez que votre enfant se perçoive comme quelqu’un d’attentif aux autres, privilégiez les noms !

Créez une boîte à gentillesse

Découpez une fente dans le couvercle d’une boîte à chaussures et encouragez votre enfant à repérer des actes bienveillants chez les autres. À chaque fois que l’enfant remarque que quelqu’un a fait quelque chose de gentil, il écrit ou dessine l’acte lui-même et la personne qui l’a fait, puis glisse la feuille dans la boîte à gentillesse.

Intégrez la gentillesse et l’empathie au jeu

Lorsqu’il joue à la poupée, posez des questions à l’enfant pour mieux comprendre ce qui se passe dans sa tête. « Comment se sent-elle ? » « Que peut-il faire si son amie est triste ? ». Encouragez votre enfant à se montrer gentil, attentionné et prévenant lorsqu’il joue.

Utilisez des poupées, des bébés et des chiots pour enseigner l’empathie

Encouragez votre enfant à réconforter et apaiser ses poupées lorsqu’il s’amuse avec elles. « On dirait que Fido a peur. Comment peux-tu rassurer ton chiot ? ». Plus un enfant s’entraîne à être gentil, plus il a de chances de s’approprier cette valeur.